Eco-EPI : Quesaco?

Contexte et enjeux : émergences et épidémies 

chauve-souris vecteur de maladies
Photo S. Berstecher, Pixabay

Épidémies et émergences des maladies liées à des agents pathogènes (virus, bactéries, champignons, parasites eucaryotes) sont en augmentation depuis les dernières décennies (LIEN). Les épisodes récents des épidémies de SRAS, d’Ebola, de Zika, de grippes aviaire hautement pathogène, ont été encore plus récemment complétées par l’épidémie de COVID 19 et celle de la Peste Porcine. Elles ne doivent pas faire oublier la résurgence de la Rougeole, la résistance aux antibiotiques de cette vielle ennemie qu’est la Tuberculose, la pression de plus en plus tenace des maladies nosocomiales, la présence toujours inquiétante de la Malaria, de la Dengue et de l’Anthrax….

Les phénomènes en jeu sont complexes et multiples dans cette augmentation des « cas » : densité(s) humaine(s), dégradation des écosystèmes naturels, dégradation de la biodiversité, surexploitation, urbanisation, artificialisation des milieux, changements climatiques, pollution(s), mondialisation des échanges humains et marchands, usages inappropriés des antibiotiques, soins mal adaptés, diminution de la couverture vaccinale, pauvreté … Ces changements et déséquilibres sont donc d’origines diverses et variées. L’étude ou la gestion de ces phénomènes épidémiques nécessitent donc l’implication de compétences variées et de différents niveaux d’analyse, donc une approche intégrative et pluridisciplinaire. L’éclairage éco-évolutif facilite la synthèse en inscrivant les analyses des phénomènes biologiques sous-jacents dans une dimension populationnelle, spatiale et temporelle.

Les enjeux généraux face à ces phénomènes sont les suivants :

  • Étudier pour Comprendre (recherche) ou Connaitre (application)
    • les cycles écologiques et les dynamiques de transmission des pathogènes
    • les mécanismes évolutifs et moléculaires favorisant les épidémies, l’émergence et /ou les changements d’hôtes
    • les facteurs éco-environnementaux favorisant épidémies et/ou émergence
    • les facteurs socio-économiques favorisant épidémies et/ou émergence
  • Identifier, quantifier (recherche) ou prendre en compte (application) les risques relatifs liés à chacun de ces facteurs dans chaque cas d’épidémie et/ou d’émergence
  • Appliquer à la surveillance et /ou au contrôle les connaissances précédentes dans chaque contexte épidémiologique et socio-économique.

Objectif du master Eco-épidémiologie  de l’Université de Montpellier 

Le master Eco-EPI a pour ambition de former des experts capables de répondre aux enjeux de l’émergence et de la gestion épidémiologique des agents pathogènes humains et/ou animaux. Une fois diplômé(e)s, ils / elles seront donc

  • de futurs chercheurs épidémiologistes conscients des contextes et des enjeux socio–économiques
  • de futurs gestionnaires conscients des données scientifiques.

La « démarche scientifique pluridisciplinaire et intégrative » qui caractérise le programme de la formation (LIEN) est indispensable aux défis que doivent relever nos sociétés contemporaines. Les diplômés de cette mention, qu’ils soient chercheurs, experts ou gestionnaires, seront des scientifiques « impliqués », des acteurs à part entière de différentes étapes de ces défis.